Actualité serveur / sécurité / infogérance

DigDeo vous tient informé

VirtualBox virtualisation populaire

on 15 juillet 2012 No comments

Les usages des ordinateurs évoluent très rapidement, depuis quelques années les développeurs et les sysadms recourent très souvent à la virtualisation sur leurs postes de travail grâce au logiciel VirtualBox. La montée en puissances des machines permet d’avoir plusieurs systèmes d’exploitations en parallèle sans affecter l’expérience utilisateur.

Il existe plusieurs solution de virtualisation sur les postes informatiques et force est de constater que VirtualBox édité par le géant Oracle est en train de devenir la référence. Quelles sont les atouts de la virtualisation sur les postes bureautiques, quels usages peuvent en être fait?

Virtualisation et gain de productivité

Comme les autres solutions de virtualisation, avoir plusieurs systèmes d’exploitations ou plusieurs versions différentes d’un OS en parallèle permet d’accroître la productivité. Un développeur qui doit tester une application sur plusieurs plate-formes ou un intégrateur qui doit tester son code html/css/js sur différents navigateurs aura un avantage certain.

VirtualBox : Open Source et gratuité

VirtualBox étant un logiciel Open Source, il est fournit gratuitement et cela aide considérablement à son expansion. Le fait que le code source soit disponible confirme à tous les utilisateurs que le format des machines virtuelles qu’ils utilisent restera une solution pérenne dans le temps à l’inverse des formats propriétaires des concurrents. Le faible coût de mise en oeuvre lié aussi à la gratuité de la solution fait que VirtualBox perce très bien dans les petites et moyennes entreprises.

Virtualisation : Sécurité et stabilité

Par la segmentation des logiciels au travers de différentes machines virtuelles, la sécurité de l’ensemble du poste de travail est accru. Si une machine est compromise ce n’est pas tout le poste de travail qui devient inutilisable mais seulement une machine virtuelle. Associé au fait de pouvoir gérer des instantanés des OS, l’utilisateur peut faire une copie de sauvegarde juste avant de tester une nouvelle application, une nouvelle version d’un composant et revenir très rapidement à la sauvegarde faite avant ses tests.

VirtualBox-4.0

VirtualBox : Diversité des OS

Toutes les versions de Windows sont prises en charges, tous les Linux et BSD fonctionnent sans soucis. Certaines versions de MacOS sont supportées nativement tandis que les version desktop nécessitent quelques ajustements. Mais il est aussi possible de tester des OS mobiles comme Android Ice Cream Sandwich grâce à des portages effectué de l’architecture ARM vers x86 (voir le projet Buildroid ). Gageons qu’un jour il soit possible de tester le système iOS pour permettre aux développeurs d’être indépendants vis à vis des plates-formes et du matériel.

Périphériques non reconnus

Malgré les énormes progrès fait par les constructeurs de matériel, il reste encore des périphériques non supportés sous Mac OSX ou sur les Linux / BSD. L’utilisation d’un Windows de façon temporaire est une solution en attendant une solution alternative sur son OS de base. On peut aussi parler de l’abandon de la pile d’exécution Rosetta sous Mac OSX qui permettait à de nombreux drivers fait pour l’architecture PowerPC de fonctionner sur les processeurs Intel. Les constructeurs n’ayant pas tous pris la peine de porter leurs drivers sur les Mac OSX récents.

Les avantages sont indéniables et nombreux, les inconvénients sont pratiquement inexistants et nous n’en avons pas vu tellement l’apport de la virtualisation sur les postes bureautiques apportent une souplesse et un réel plaisir aux utilisateurs.

VirtualBox virtualisation populaire

Related Posts

Take a look at these posts

Join the conversation