Catégories
Sysadmin

cPanel Plesk quel panel d’administration Linux choisir?

Quel panneau d’administration de serveur choisir? A quoi sert un panel d’administration? Quels avantages / risques pour des serveurs?

A quoi servent cPanel Plesk Webmin ISPConfig?

Dans le monde merveilleux des serveurs Linux, tout se déroule en ligne de commande ce que l’on nomme CLI « Command Line Interface ». Loin du monde graphique de Windows ou MacOS les Linux et Unix ont cet avantage de pouvoir avoir juste le minimum nécessaire pour fonctionner. A quoi servirait une interface graphique sur un serveur? Lorsqu’un utilisateur est à distance cela ne sert à rien et consomme des ressources CPU / mémoire / disque inutilement.

C’est là qu’entre en jeu les panneaux d’administration web pour serveur Linux. Le but est de pouvoir proposer une interface graphique dans un navigateur web pour faire des actions d’administration du serveur.

Clairement orienté pour les utilisateurs néophytes qui ne veulent pas apprendre et découvrir les commandes dans un terminal, ces solutions permettent néanmoins de faire héberger des solutions basées sur Linux.

Les panels sont-ils sans risque?

Normalement non, même exposé à tout Internet, les panels actuels sont bien plus sécurisés que dans les années 2000. Néanmoins ils sont très souvent concernés par des sécurités critiques. Listes des failles exploitables pour cPanel et Plesk.

Le risque de la visibilité, tout comme d’autres logiciels majoritaires sur Internet, ils sont visibles et facilement détectables sur un serveur, des moteurs de recherche comme Shodan permettent de les trouver facilement. Lorsqu’un pirate détecte une faille critique, il saura l’exploiter sur un large éventail de serveurs à sa disposition.

Même si votre serveur ne contient que des sites publics sans données sensibles, il intéresse les pirates qui pourront utiliser vos ressources du serveur et vos sites pour mener des attaques, vous voler du trafic ou intercepter vos formulaires.

Quand utiliser ou ne pas utiliser cPanel ou Plesk?

Tout dépend de votre projet pour vos sites et serveurs. Si vous voulez juste tester un marché, faire du développement, alors un panel d’administration de serveur Linux peut être utile.

Par contre si vous avez une activité qui dépend directement des revenus générés par votre site : e-commerce, site d’actualités avec publicité, drop shipping, pure player, alors il est vivement conseillé de ne pas utiliser ces panels.

Vous ne pouvez pas risquer votre réputation d’image auprès de vos clients, votre référencement naturel gagné position par position et perdre des revenus pour votre activité.

Si votre site internet génère un revenu direct ou indirect pour votre entreprise nous ne recommandons pas l’utilisation de panels d’administration de serveurs.

Les panels sont aussi un mauvais choix par le fait que vous agissez directement sur les réglages de vos sites en production. C’est comme mettre à jour un WordPress directement en production sans passer par des tests en environnement de développement ou préproduction.

Enfin lorsque votre site va gagner en trafic et qu’il faudra plusieurs serveurs pour répondre à votre besoin, vous allez perdre énormément de temps à gérer tous les réglages. Vous allez aussi très vite manquer de possibilités pour certains réglages profonds des différents logiciels. A cette étape il est nécessaire de pouvoir mettre en place des architectures automatisées que l’on appelle « Infrastructure as Code » et ces panels ne sont pas capables de recevoir ces instructions.

Quelle solution alternative à cPanel ou Plesk?

Nous considérons qu’au-delà de 5 à 10 mille pages par jour, il faut tout de suite envisager de passer sur un vrai serveur Linux automatisé, sécurisé et performant. Pour cela plusieurs solutions, disposer d’une équipe d’ingénieur systèmes / réseaux devops ou faire appelle à de l’externalisation pour l’infogérance de vos serveurs dédiés.

Gérer des serveurs Linux en production critique nécessite des compétences et une expérience conséquente pour ne pas nuire à votre réputation, aux performances et aux ventes de votre site. Vous pouvez bien entendu démarrer par un panel d’administration, mais il faudra par la suite gérer une migration vers un autre modèle de gestion. Si cela est bien anticipé, il faut néanmoins se poser la question lorsque vous aurez à faire face à un pic de trafic ou une attaque soudaine.

C’est pourquoi nous administrons et gérons les serveurs de nos clients sur une base de sécurité commune, grands groupes, PME, TPE ou indépendant vous bénéficiez tous du même suivi et des mêmes gains techniques avec un coût ultra optimisé loin des coûts humains habituels.

Si vous avez des doutes sur l’utilité d’un panel d’administration, n’hésitez pas à nous contacter pour échanger librement sur vos besoins.